Catégories
CM PAO

Illustrator – Calques

Ce cours est une initiation à la gestion des calques dans l’éditeur vectoriel Adobe Illustrator. Il se termine par un exercice visant à mieux structurer un fichier existant.

Illustrator superpose les objets

Illustrator fonctionne par défaut en superposant les objets dessinés. L’utilisateur a la possibilité de rassembler les objets dessinés sur des éléments virtuels superposés eux aussi les uns sur les autres. Ces éléments superposés sont nommés “calques”.

Utiliser des calques pour organiser les objets dessinés

La manipulation des images vectorielles met en évidence la nécessité d’identifier les constituants d’une image en les regroupant sur des calques explicitement nommés. Ce type d’agencement est clairement expliqué dans cette vidéo disponible sur IDIKOtv.

Définir une structure en calques

Plusieurs structures de calques sont envisageables.

Structurer en plans successifs

Une image figurative est structurée en plans superposés dans la profondeur. Le premier plan désigne les éléments situés près de l’observateur. L’arrière-plan désigne les éléments les plus éloignés. Entre les deux se positionnent les plans intermédiaires (deuxième plan, troisième plan, etc.).

Les dioramas de papier découpé positionnent les éléments montrés les uns derrière les autre, en une succession de plans espacés régulièrement, du plus proche au plus éloigné.

Source : https://www.pinterest.fr/aureliepouchet/diorama-papier/

Voyez aussi d’autres dioramas de papier sur Pinterest.

Une image vectorielle est structurée à la manière d’un diorama (sans l’éloignement entre les plans).

Décomposer un plan en plusieurs composants

Chaque plan est lui même composé d’éléments superposés. Sur l’image du diorama montrant un feu à l’arrière plan, nous distinguons clairement la superposition des flammes de différentes couleurs (orange foncé, orange clair, jaune).

Cette superposition n’existe pas dans la réalité tangible d’une flamme. Il s’agit d’un simple procédé graphique de superpositions de formes. Dessiner avec des formes vectorielles est similaire au dessin avec des formes de papier découpé.

Structurer en composants graphiques

Sur l’image ci-dessous, le colibri en premier plan est structuré en 4 calques. La forme bleue figurant le ciel (environnement) est disposé sur la calque le plus éloigné (fond ou arrière-plan).

Ce type de structuration convient bien pour le dessin stylisé. Ici vous remarquerez le léger décalage entre la forme colorée du sujet et le tracé de son contour. C’est une caractéristique du style graphique utilisé.

Structuration d’une illustration vectorielle

Nommer explicitement les calques

Nommer explicitement les calques d’une image vectorielle nous oblige à structurer mentalement notre travail. Cela nécessite un effort particulier et dépend du contexte de production.

Donnez aux calques des noms vous permettant de retrouver rapidement les objets qu’ils contiennent et la position qu’ils occupent dans le dessin.

Exemple de structuration et de nomenclature

Si vous devez animer des images vectorielles (avec le logiciel After Effect), cette structuration détaillée est absolument nécessaire.

Exercices d’application

Avant de pouvoir réaliser les exercices proposés, des informations sur l’interface d’Illustrator sont nécessaires. Ces informations vous sont apportées en présentiel ou en distanciel. Si vous souhaitez revoir quelques points, vous pouvez toutefois consulter (chez vous) les premières vidéos dEmmanuel Correia, concernant l’initiation à Illustrator CC 2019, sur YouTube (même s’il s’agit d’une version antérieure à celle installée sur vos postes, vous trouverez de quoi répondre à vos questions).

Structurer un fichier fourni avec un seul calque

Vous allez télécharger un fichier PDF, l’ouvrir avec Illustrator et structurer le fichier en créant des calques séparant explicitement les composants de l’illustration. Vous créerez un calque supplémentaire pour y dessiner un rectangle aux coins arrondi positionné en arrière-plan.

Dans Illustrator, choisissez la configuration de votre espace de travail intitulée “Les indispensables classiques”. Vous pouvez réorganiser la zone des panneaux (à droite de l’écran) comme vous le souhaitez, en vous inspirant éventuellement des captures présentées.

Ouvrez le fichier PDF et enregistrez-le au format .ai (— Fichier > Enregistrer sous… ) sur le bureau de votre poste de travail.

Le fichier avant sa structuration en calques explicitement nommés

Reproduisez la structure de calque montrée sur la seconde capture d’écran. Utilisez les points visibles dans la palette des calques (après sélection des objets) pour déplacer ces objets d’un calque à l’autre.

Fichier après sa structuration en calques explicitement nommés

Verrouillez le calque du cadre de manière à pouvoir effectuer des sélection par glisser sans déplacer le cadre.

Disposez les éléments dans le plan de travail comme vous le souhaitez.